Les impacts de l'économie collaborative sur l'immobilier

Les impacts de l'économie collaborative sur l'immobilier
date article9 novembre 2015 16:46:39 comment article0 COMMENTAIRE partager articlePARTAGER

Les impacts de l'économie collaborative sur l'immobilier


Posté par Thomas dans Nouvelles tendances

Les nouvelles tendances au nomadisme, à la colocation et au partage portées par l'économie collaborative influent désormais sur la propriété et l'achat immobilier. Les rapports au logement évoluent et pas seulement chez les jeunes. Dans cette dynamique d'habitat partagé aussi bien entre étudiants, qu'inter-générationnel ou dans la location entre particuliers, comment va se comporter le marché immobilier face à une nouvelle approche de la propriété immobilière ?
 

L'importance du numérique

Dans une récente enquête (IPSOS/ORPI) un sondage indique que plus de 40 % des Français ont déjà utilisé la géolocalisation pour rechercher le bien immobilier qui leur conviendrait. Si cette tendance à recourir à Internet était attendue chez les 18-35 ans, on s'aperçoit que 39 % des seniors (60 ans et plus) ont utilisé la géolocalisation numérique et 35 % d'entre eux ont déjà fait au moins une visite virtuelle d'un logement convoité.

Le numérique est donc désormais incontournable dans la recherche immobilière et son impact est d'autant plus important chez les seniors (souvent des propriétaires), ayant un capital, et cherchant à vendre leur bien pour en acquérir un autre (donc générant 2 transactions immobilières).
 

La propriété immobilière toujours recherchée

On aurait pu songer pendant un temps que le 'trading' et le 'boursicotage' pouvaient attirer davantage les économies des jeunes générations que les valeurs immobilières ; mais ces tendances semblent n'avoir été qu'éphémères. Toutes générations confondues, pour plus d'un Français sur deux (54%) être propriétaire de son logement est une priorité ; et lorsque ce n'est pas leur priorité, la propriété de leur habitat principale est considérée pour 78 % des sondés comme importante.
 

Mais avec des critères évolutifs

Si devenir propriétaire de son logement est prioritaire ou important, la destination et l'utilisation du logement ont évolué :

  • - De plus en plus, le travail à domicile est un type d'activité qui implique la possibilité d'avoir dans sa résidence un espace de travail voire une annexe à usage professionnel. Cette volonté de pouvoir travailler depuis son domicile oriente la recherche d'un bien immobilier vers des surfaces complexes ou étendues et disposant de bonnes possibilités de connexion à Internet et à la téléphonie mobile d'où la nécessité de faire effectuer le Diagnostic de Performance Numérique (DPN);

  • - Le nomadisme est un corollaire à la fois du travail à domicile et de l'amélioration des conditions de transport. Il n'est plus rare désormais, car économiquement envisageable, de résider paisiblement et à moindre coût à la campagne ou en province et d'aller travailler en ville ou à Paris lorsque les solutions de transport se multiplient, se modernisent et se démocratisent (LGV Sud Europe Atlantique, bus inter-cités, covoiturage…) ;

  • - La colocation que ce soit entre jeunes, entre seniors ou inter-générationnelle (étudiant chez un senior) est devenue une pratique courante pour limiter le montant du loyer ou des remboursements d'emprunt mais aussi améliorer la sécurité et la qualité de vie des personnes en situation de dépendance. Là encore, les biens de grandes surfaces peuvent retrouver l'attrait qu'ils avaient perdu un temps en raison de leur ancienneté et des consommations en énergie qu'ils requéraient ;

  • - La location entre particuliers est quant à elle un nouveau moteur pour acquérir, rénover ou étendre des biens immobiliers de caractère parfois anciens mais dotés d'un charme certain. Les nouveaux propriétaires envisagent désormais dès leur projet d'acquisition de louer leur résidence en tant que location de vacances durant leurs congés ou d'aménager immédiatement dans leur bien immobilier un gîte, des chambres d'hôtes ou des espaces de camping chez l'habitant. Exemple d'une ancienne ferme saintongeaise rénovée avec piscine intérieure transformée en gîte pour 26 personnes !
     

L'incontournable communication numérique

On a vu avec les sites de mise en relation entre particuliers l'importance de la présence sur Internet et sur les réseaux sociaux. De nos jours, tout se partage, s'échange, se loue ou se vend sur la toile aussi bien entre professionnels (BtoB), qu'entre professionnels et particuliers (BtoC) et de plus en plus entre particuliers (CtoC) (B pour Business et C pour Consumer). Que ce soit dans l'économie collaborative (covoiturage, location de voiture ou d'outillage entre particuliers…) que dans les transactions de location, d'achat ou de vente de biens immobiliers.

C'est un challenge qu'ont à relever les agences immobilières pour ne pas subir de plein fouet une concurrence mondiale sur un marché immobilier local. On a vu la problématique chez les chauffeurs de taxi qui n'ont pas su réagir en temps à une forme nouvelle de concurrence, et on peut supposer que la chute récente d'un célèbre voyagiste français soit due en partie à un manque de visibilité sur Internet ainsi qu'à l'émergence de la concurrence des locations entre particuliers.

Après San Francisco (où est né AirBnB), Paris notamment examine un encadrement du secteur de la location entre particuliers car celle-ci parvient à nuire sérieusement aux établissements physiques alors qu'elle est uniquement visible sur Internet mais pour le monde entier.
 

Fontaine-le-Comte (86240)

Commune de la Vienne en Poitou-Charentes, la ville de Fontaine le Comte mélange tradition et modernité. Tradition d'une ville étape sur le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle et modernité d'un futur nœud ferroviaire entre les lignes actuelles et la future ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux. A seulement 12 km de Poitiers, Fontaine-le-Comte est déjà un lieu de villégiature pour des familles dont l'emploi se situe en ville. L'augmentation de la population à Fontaine le Comte ne devrait donc pas faiblir tout comme la valeur de l'immobilier dans cette ville bénéficiant des infrastructures de la communauté d'agglomérations du Grand Poitiers. Sur les 1 700 logements que compte Fontaine le Comte, près de 8 sur 10 sont occupés par leurs propriétaires et la location y est donc très minoritaire tout comme la résidence secondaire.

Tags : emplois stables innovation recherche immobilière géolocalisation

Envie d'en savoir plus ?

Django Immo est le réseau immobilier 100% Poitou-Charentes pour les pros et les particuliers.

0 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE




DJANGO IMMO COPYRIGHT 2015 | Mentions Légales