Linky, le compteur électrique arrive aussi en Poitou-Charentes

Linky, le compteur électrique arrive aussi en Poitou-Charentes
date article2 janvier 2016 19:05:54 comment article0 COMMENTAIRE partager articlePARTAGER

Linky, le compteur électrique arrive aussi en Poitou-Charentes


Posté par Thomas dans Nouvelles tendances

On avait vu naître le problème en 2012 lors de la présentation du nouveau compteur électrique Linky sensé selon ERDF ‘faciliter la vie des clients’. En fait pour que Linky apporte un avantage à l’usager, celui-ci devrait payer un abonnement pour rendre le compteur ‘communicant’ réellement communiquant. Le déploiement de Linky a commencé avec plusieurs années de retard mais c’est fait et la région Poitou-Charentes ne sera pas épargnée ou ne sera pas négligée selon le point de vue des associations de consommateurs ou d’EDF et d’ERDF.
 

L’intelligence à sens unique

Selon le fournisseur de la distribution électrique, Linky (comme son équivalent Gazpar pour la distribution du gaz) est un compteur intelligent capable de transmettre en temps réel la consommation électrique afin de pouvoir la contrôler. Il est vrai que la maîtrise de sa consommation électrique passe par une surveillance constante plutôt que par un relevé tous les deux mois.

Sur le papier, Linky peut être interrogé via une connexion Internet et fournir en temps réel la consommation électrique instantanée. C’est vrai, il peut le faire mais ne le fera qu’avec le fournisseur car à l’abonné, Linky ne ‘parlera’ que si on le soudoie : il faut souscrire en plus de son abonnement à l’électricité un abonnement supplémentaire pour profiter de ce que le distributeur obtient aux frais des abonnés. Oui, Linky parle, mais pas à toi !
 

En 2015 à Niort et sur les îles des pertuis

Peut-être certains abonnés de la région Poitou-Charentes ont déjà reçu la lettre d’ERDF leur annonçant le remplacement par Linky de leur ancien compteur électrique qui fonctionne pourtant bien. Car pour Niort, notamment, mais aussi dans les îles de Ré et d’Oléron, le déploiement de Linky est en cours dès décembre 2015 et jusqu’en juin 2017. Poitiers en 2017, pour La Rochelle ce sera entre 2018 et 2020. Des années de pose car il ‘faut’ remplacer en France 35 millions de compteurs et même en recrutant dès à présent des poseurs, les entreprises ont du pain sur la planche. Les projets les plus optimistes prévoient la pose de 7 millions de compteurs par an pour couvrir en 5 ans la totalité du territoire.

Voir la carte de déploiement de Linky sur le site Linky d’ERDF
 

S’opposer à Linky ou Gazpar

L’opposition est possible mais déplaît à nos distributeurs et fournisseurs ; pourtant en Allemagne, le compteur électrique dit ‘intelligent’ (l’équivalent de Linky) a été rejeté suite à une étude d’un cabinet d’audit mandaté par le gouvernement qui a conclu que cette pose de compteurs n’allait pas dans le sens des intérêts des consommateurs. Mais encore une fois, ce n’est pas ça qui va arrêter ERDF et EDF non ?

Furieux des refus des abonnés qui se rallieraient à l’avis du gouvernement allemand (entre autres) de refuser Linky, EDF et ERDF étudieraient la mise en place d’une ‘pénalité’ de 19 € HT par mois infligée à tout abonné qui n’accepterait pas ce nouveau compteur.

En fait, ce ne serait pas une pénalité mais une participation au coût du ‘relevage des compteurs’ (…). A priori il semblerait que pour nos distributeurs d’énergie le relevage actuel des compteurs (1 à 2 fois par an) leur coûte 228 € hors taxe par an et par abonné…. (Pour 5 à 10 minutes de travail !)
 

Une autre voie est possible

Sans refuser Linky, l’abonné mais aussi les régions (surtout la région Poitou-Charentes toujours en tête des défenseurs de l’environnement) peuvent soulever un problème sanitaire et légal.

Pour communiquer leurs informations au fournisseur, Linky et Gazpar sont des objets connectés communiquant par courant porteur en ligne (CPL). Or, sur l’aspect sanitaire, nul n’est tenu de se voir imposée une nuisance sanitaire (rayonnement électromagnétique) ni sur la façade de son logement ni dans les parties communes de son immeuble ; et sur l’aspect légal, la transmission de données informatiques (notamment par abonnement) est assimilée à une prestation de fournisseur de services en télécommunication ce que ni EDF ni ERDF sont.

Tant qu’il n’est pas posé, il est toujours possible de refuser que soit posé un compteur électrique Linky ou Gazpar son équivalent pour le gaz. Une commune au moins a décidé de s’y opposer (voir la délibération du conseil municipal de Saint-Macaire), et l’abonné (quel que soit son fournisseur d’électricité) peut utiliser une lettre type de refus en réponse à la décision de pose de Linky.
 

Saujon

Située en banlieue de Royan, Saujon est pourtant la 10éme ville du département de Charente-Maritime en termes de population. Les plus de 7 000 habitants de Saujon bénéficient des installations sportives, culturelles et sanitaires d’une station touristique couplée à une station thermale. Le parc immobilier de la ville de Saujon, moins touchée que sa voisine Royan durant la Seconde Guerre Mondiale, est assez ancien puisque plus du tiers des logements a été bâti avant 1948. La maison individuelle reste l’habitat en résidence principale ou secondaire les plus courant à Saujon puisqu’elle représente plus de 87% du parc immobilier résidentiel de Saujon.

Tags : Linky région verte innovation

Envie d'en savoir plus ?

Django Immo est le réseau immobilier 100% Poitou-Charentes pour les pros et les particuliers.

0 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE




DJANGO IMMO COPYRIGHT 2015 | Mentions Légales